Remaniement au sein de la Majorité

Publié le jeudi 14 janvier 2016

Janvier 2016 a donc vu un remaniement assez profond au sein de la Majorité libérale. Laurence Culot a renoncé à sa responsabilité d’échevine déléguée au fonction de bourgmestre. C’est désormais Thierry Carpentier qui assume ce rôle.

Jusque là, nous n’avons rien à reprocher à cette décision. Ce qui nous choque c’est que ce changement de porte-feuilles s’est accompagné de la nomination d’un nouvel échevin. C’est en effet, Jérôme Bieuvlet qui devient échevin des finances alors que jusqu’à présent, il se limitait à assurer la présidence du Conseil. Il faudra donc que le budget communal supporte cette nouvelle charge alors que la Majorité vient de décider de licencier 15 membres du personnel d’entretien de la Commune et que dans le même temps Jérôme Bieuvlet occupe déjà la fonction de Directeur financier dans la commune de Pepinster. Nous ne comprenons pas très bien comment il pourra assurer en même temps ces deux fonctions très importantes. Rappelons qu’Ecolo s’est toujours battu pour limiter les cumuls des mandats publics. Le MR nous montre une fois de plus que cela ne fait pas partie de sa philosophie politique.

Dans le même ordre d’idées, on apprend que c’est Philippe Dodrimont qui reprend le poste de président du Conseil communal. Lui qui, pendant la campagne des élections communales, avait juré ses grands dieux que ’sa’ commune d’Aywaille était sa priorité a quand même brigué le poste de Gouverneur de la Province de Liège. S’il avait été choisi il aurait clairement renoncé à sa promesse et abandonné sa commune chérie pour les sirènes d’un poste protocolaire et très confortable. Maintenant qu’il s’avère que ce poste lui a échappé, on le voit se repositionner pour, tous comptes faits, se représenter comme bourgmestre en 2018.

Et dire qu’il y a quelques années, on parlait de nouvelle culture politique ! Les vieux réflexes reviennent en tous cas au galop.